http://www/jean.cuisenier.free.fr Les navigations d'Ulysse L'Europe comme culture architecture rurale en France A travers les Balkans bibliographie, biographie
LES NAVIGATIONS
D'ULYSSE
  UNE NOUVELLE EXPÉDITION :
(to english text click here)   Le bateau

 

Quel bateau choisir pour naviguer dans le sillage d'Ulysse? Une réplique romantique? Une vedette rapide? Un grand voilier moderne?
LE PROJET
UNE NOUVELLE EXPEDITION
Horizons
2
Le bateau
L'équipage
L'EXPEDITION DE 1999
L'EXPEDITION DE 2000
Le catamaran de l'expédition, assez rapide pour tailler de la route à voile, assez large pour un équipage de dix personnes et du matériel.
 

La reconstitution d'un navire de guerre de l'époque mycénienne ou de l'époque homérique est historiquement imaginable. Une réplique d'un petit navire de commerce datant du IVème siècle av. J.C., le Kyrénia, a été effectivement réalisée d'après le résultat des fouilles menées sur son épave. Et le navigateur Tim Severin a réalisé une réplique imaginative du navire de Jason, l'Argo. Mais les navires de guerre de l'époque mycénienne ou de l'époque homérique sont très différents : plus longs, plus légers, ils sont conçus pour voguer rapidement à la rame, et pour attaquer. Ils ne manœuvrent à la voile que pour les longues traversées. L'utilisation d'une réplique d'un pareil navire pour suivre l'itinéraire d'Ulysse est à exclure pour des raisons nautiques très simples, indépendamment même de toute question de coût : il y faudrait cinquante rameurs, et le périple demanderait plusieurs années, tant les navires de ce genre sont exposés aux changements de vents. On ne pourrait y vivre à bord pendant une durée aussi longue. Et on ne pourrait y localiser les instruments scientifiques appropriés pour une étude des vents, des courants et des profondeurs marines.

Le choix s'impose donc d'un navire moderne, équipé pour navigation par GPS (point par satellite et ordinateur), capable de capter les informations météorologiques et disposant d'un appareillage adapté pour faire des mesures de courant et des sondages sur les fonds, assez contenant, enfin, pour y accueillir une équipe de télévision et ses appareils, et éventuellement des plongeurs.

Il faut en outre que ce navire soit:
-un voilier, comme l'étaient les croiseurs de la flotte d'Ulysse, ce qui permet aussi d'approcher les animaux marins sans les effrayer.
-à faible tirant d'eau, pour pouvoir approcher des plages et ne pas trop risquer l'échouage dans les parages difficiles de Pylos, de Troie, et des Syrtes, au large de la Libye; mais suffisamment robuste pour résister à un échouage toujours à redouter.
-muni d'un moteur auxiliaire pour suppléer à une "vogue" de cinquante rameurs, assez puissant pour parer à toute éventualité dans les conditions de mer qu'il devra affronter, tempÁtes ou grands calmes, et pour produire l'électricité nécessaire à bord.
-pourvu d'une ou deux embarcations annexes, assez puissantes pour pouvoir débarquer en toutes circonstances et faire les opérations nécessaires de mesure des courants et des fonds à proximité immédiate des plages.
-d'une longueur de flottaison appropriée pour affronter les vents parfois très violents de la Méditerranée (atteignant couramment la force 8 degrés Beaufort, et parfois la force 11 degrés Beaufort)

Des navires de ce type existent. Ils sont de genres différents :
-Dériveurs, gréés en cotre : de treize à quatorze mères de long, à dérive ou quille relevable, et faible tirant d'eau. (...). L'un d'eux est en expédition en Antarctique.
-Ketch ou cotre de quatorze à seize mêtres, à quille modérément profonde, réservoir d'eau douce et réservoir de gazole de grande capacité. Plusieurs sont en train de faire le tour du monde.
-Catamarans de grande croisière, à faible tirant d'eau, grande stabilité aux allures portantes, grande habitabilité pour y installer un équipage, une équipe scientifique et ses appareils.

C'est un voilier de ce dernier genre que j'ai choisi pour l'expédition.
 page suivante

     
   
 
 
Vos remarques et commentaires sont les bienvenus. Textes et illustrations de ce site sont protégés par copyright. Si vous souhaitez faire d'un texte ou d'une illustration un usage autre que privé, veuillez me demander l'autorisation de reproduction via cet email.
NB: Ne soyez pas surpris si je ne vous réponds pas sans délai, je suis souvent sur le terrain ou en expédition nautique.